Chaque époque fait émerger des représentations de "la femme" que nous découvrons partiellement à travers ce que nous laissent les différentes expressions artistiques. On en déduit parfois des idéaux représentatifs des cultures et même des normes sociales. Mais notre époque, avec sa culture de masse à échelle mondiale, semble bien plus prescriptive.


Alors que l'accès à l'information n'a jamais été aussi aisé, l'infinie variété des figures féminines se pose comme un tabou. Les uns et les autres cherchent à s'accaparer et à fixer au formol de toutes les moralités une image intangible de "la femme" qui serve leurs doctrines ou leurs intentions commerciales.

Il n'y a rien de tel que "LA femme". "Les" femmes non plus. Il y a DES femmes et cela détermine ni le sexe ni la sexualité des individus qui tombent sous le concept.

Chez Les Rituelles, nous croyons doux comme cuir qu'il est possible de s'habiller de manière responsable, alternative, agréable et selon ses souhaits. De la lingerie qui vous ressemble, vous raconte, vous rassemble. Un point de départ à l'élaboration d'un personnage à soi, unique. Les Rituelles (dés)habille toutes celles (et ceux) qui se sentent femmes.

 
 

Les étiquettes des vêtements ne devraient pas être lues comme on lit la composition des plats préparés.

Nous préférons les produits issus d'atelier, les circuits courts et les matériaux nobles.

Nous faisons attention pour vous à la façon dont les matériaux sont traités.

En jouant sur le caché/dévoilé et le dessus/dessous la lingerie est la première parure qui permet à chacune d'élaborer les personnages qu'elle désire incarner.

Au contact de la peau, elle prolonge l'intime.

Les Rituelles se veut certes le lieu où ces figures actuelles de la féminité se trouvent (ou se cherchent), se révèlent et s'assument mais aussi celui où elles s'écoutent, se comprennent et s'élaborent comment elles le désirent.